Dorayaki

Publié le par O-Lit

Bonjour les amis,
 
Aujourd’hui, on prend la direction de l’empire du soleil levant avec ce dessert à découvrir absolument si on ne le connaît pas encore.
 
Le dorayaki a été connu par beaucoup grâce au film « Les délices de Tokyo » mais peu de gens ont eu l’occasion d’y goûter. Voilà pourquoi nous avons décidé de vous proposer cette recette afin que vous aussi puissiez déguster ce dessert étonnant.
 
Le dorayaki est, en quelque sorte, le pancake japonais. Il est composé, justement, de pancake au goût de miel et est farci d’une pâte d’haricot au goût subtil terreux sucré dont la texture fait penser à la confiture de châtaigne.
 
La saveur si typique du koshian (pâte d’haricot sucrée) en fait, pour moi, un dessert qui mérite d’être proposé à ses convives car je crois qu’en matière d’originalité, le pari est gagné haut la main.
 
Alors vous aussi épatez vos amis avec ce délicieux dessert. Ils en seront bluffés.
 
 
Dorayaki

Ingrédients (pour 8 à 10 pièces) :

 

Pour le koshian :

  • 150 gr d’haricots azuki
  • 80 gr de miel
  • 20 gr de sucre
  • 1 pincée de sel

Pour les pancakes :

  • 150 gr de farine
  • 100 gr de sucre
  • 40 gr de miel
  • 2 œufs
  • 50 ml d’eau
  • ½ cuill à café de sauce soja japonaise (Qu'est-ce que c'est ?)
  • Huile neutre pour la cuisson (riz, tournesol, arachide,…)

Préparation :

 
Commencez par faire tremper les haricots dans une grande quantité d’eau toute une nuit et éliminez les grains qui flottent car cela signifie qu’ils ne sont plus bons.
 
Le lendemain, cuisez vos haricots dans une casserole remplie d’eau avec une pincée de sel durant 2h à feu moyen (juste assez pour maintenir l’ébullition). Surveillez de temps en temps votre niveau d’eau et rajoutez-en si nécessaire (les haricots doivent rester couvert par l’eau).
 
Au terme de la cuisson, égouttez les azukis et réduisez-les en purée avec un passe-vite à fine grille ou avec un presse-purée mais, dans ce cas, passez ensuite votre purée au chinois pour ne récupérer que la pulpe des haricots et débarrassez-vous des peaux récoltées durant l’opération.
 
Remettez ensuite la purée de pulpe dans une casserole avec les 80 gr de miel et les 20 gr de sucre. Faites la chauffer doucement jusqu’à légère ébullition en remuant constamment et laissez réduire à feu doux durant 5 min sans cesser de remuer. Réservez et laissez refroidir.
 
Pendant que le koshian refroidit, préparez la pâte à pancake.
 
Dans un saladier, battez les œufs puis ajoutez-y le sucre, le miel et la sauce soja. Continuez à fouetter pour faire blanchir les œufs.
 
Incorporez la farine en la tamisant et mélangez le tout de manière homogène.
 
Ajoutez ensuite l’eau doucement, en mélangeant, pour obtenir une pâte à crêpe épaisse. Laissez-la reposer ½h au frigo.
 
Quand la demi-heure est passée, remélangez votre pâte et faites chauffer une poêle à crêpe huilée avec un chiffon.
 
Quand votre poêle est chaude, versez une petite louche de pâte dans celle-ci pour former un pancake de 6 à 7 cm de diamètre (vous pouvez en réaliser plusieurs à la fois. Tout dépend de la taille de votre poêle). Lorsque celui-ci commence à buller, retournez-le avec une spatule pour cuire l’autre côté. Attention, l’opération est délicate. Veillez à bien gérer votre feu car un feu trop fort risquerait de brûler vos pancakes (ils doivent être brun caramel mais pas noirci). Laissez ensuite refroidir sur une assiette et recommencez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.
 
Une fois tout cela terminé, procédez au montage de vos dorayakis.
 
Garnissez un pancake avec une belle cuillérée à soupe de koshian et recouvrez-le avec un deuxième pancake. Appuyez légèrement pour que l’ensemble colle bien.
 
Servez, en dessert, en décorant avec des fruits rouges et/ou une boule de glace, du sucre impalpable ou comme sur la photo avec des pétales de roses.
 
Vous pouvez aussi les servir au goûter et même au petit-déjeuner avec une tasse de thé.
 
P.S. : Une fois les dorayakis montés, emballez-les individuellement dans un film plastique afin de les empêcher de sécher et conservez-les au frigo en attendant de les déguster.

Publié dans Desserts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article